Le Site des Amis du Golden Tout Sur le Golden Retriever.com
©{Copyright (C) 2015/2020.Mignier Éric. Tous droits réservés}

Education des enfants

Attention un chiot grandit vite ! Le respect de certaines règles élémentaires vous évitera des conséquences fâcheuses (morsures)...  Apprendre à l’enfant à ne pas déranger le chien qui dort ou qui mange  Lui apprendre à ne pas fixer le chien du regard  Lui apprendre à ne pas se précipiter vers lui ou à le quitter en courant  Lui interdire de “martyriser” le chien  Lui interdire d’étreindre son compagnon  Ne pas le laisser sans surveillance avec le chien     Et n’oubliez jamais : l’éducation du chien commence par celle du maître !

Socialisation

-Dès les premières vaccinations, prendre le chien en promenade avec vous, pour qu'il découvre le monde extérieur, les voitures, les humains, les autres chiens.  -rappel : toujours avec le sourire, même s'il n'obéit pas de suite. Pour commencer, intéresser son retour avec des croquettes dans la main et des caresses puis progressivement abandonner les croquettes pour garder lescaresses.  Après quelques essais, il risque de ne plus revenir  Dans ce cas: - abandonner quelques instants les rappels en faisant semblant de ne plus s'intéresser à lui et renouveler.

Lui apprendre la propreté

 Lui apprendre la propreté  L'éducation du chiot commence dès sa naissance, avec le sevrage : sa mère cesse l'allaitement et lui apprend à garder propre son nid. L'apprentissage de la propreté doit se faire ensuite dans l'environnement humain.  Sortez-le fréquemment et régulièrement (surtout après les repas) afin d'éviter que votre chiot ne s'oublie n'importe où.  Normalement, un chiot ne souille pas sa couche, à moins qu'il ne soit malade. La punition n'accélère pas l'apprentissage de la propreté. S'il s'est égaré, rien ne sert de lui mettre le nez dedans, le chiot ne comprend pas ce geste. Pour le réprimander, secouez-le par la peau du cou et grondez-le d'une voix ferme.  Armez-vous de patience et s'il persiste à souiller votre tapis, vous pouvez essayer d'utiliser des vieux journaux en les disposant de façon à ce qu'il se rapprochent progressivement de l'extérieur. Veillez à ne pas trop prolonger ce stade de l'apprentissage car votre chiot pourrait s'imaginer qu'il doit faire ses besoins exclusivement sur des journaux!  Quand il a enfin compris qu'il devait se soulager dehors, il faut ensuite lui apprendre à utiliser les caniveaux et les aires destinées aux chiens. Pour cela, il va falloir lui faire accepter le port de la laisse...  

Descend du lit TOUT DE SUITE !

Le chiot doit avoir son coin à lui (panier ou couverture)  -Ne pas tolérer sa présence dans les chambres, à plus forte raison dans les lits.  -Son panier ou soin coin ne doivent pas être disposés dans un endroit stratégique pour l'observation de toutes les allées et venues dans l'habitation mais un peu en retrait.  -Ce doit être un refuge pour lui, pour son repos etc. et également l'endroit où on l'envoie quand on veut le réprimander ou même quand on veut un peu de tranquillité.
Les caresses   Pour faire plaisir au chien, les caresses derrière les oreilles, à la gorge, sous le cou, au ventre, sur les flancs et les cuisses sont très appréciées.  Passer la main sur le crâne, le cou et le garrot (partie au-dessus de l'épaule) est un geste de dominance.  Un chiot qui veut affirmer son autorité en grondant quand on le caresse doit être réprimandé, en le secouant par la peau du cou.  Le chien doit rester à sa place dans la hiérarchie du groupe familial.

L'appel

L'appel de son nom doit correspondre à un ordre sympathique. Si le chien est de race, un prénom officiel apparaît sur son certificat de naissance. Un nom de chien doit être court (deux syllabes maximum) et "claquer", sonner sec. Evitez un nom trop compliqué ou ridicule, pensez que vous devrez l'appeler en public !  Invitez votre chiot à venir vers vous dans l'intention d'obéir. Inutile de crier, le chien a une ouïe très fine. Pour attirer son attention, son nom doit suffire : rien ne sert de lui faire un discours qu'il ne comprendrait pas.  Choisissez plutôt les moments où il est disponible pour le familiariser avec ce mot. Evitez de lui donner un ordre lorsqu'il joue ou bien sûr quand il mange. Les capacités d'attention d'un chiot sont limitées, aussi ne l'appelez pas 100 fois par jour.  Vous pouvez commencer par associer l'appel avec la distribution de nourriture. Le repas est le meilleur moment pour le voir rappliquer!  Utilisez aussi les moments où il se retrouve tout seul : lorsqu'il est absorbé à jouer et que tout à coup il se rend compte qu'il n'y a plus personne autour de lui, remarquez combien il s'affole et rejoint en vitesse ses compagnons de jeu ou d'autres personnes présentes dans le coin. Les chiots sont très sociables, ils détestent la solitude. C'est pourquoi ils nécessitent d'autant plus d'attention!  Le chien est réceptif au langage gestuel : il est sensible à toute indication venant du corps, même aux expressions du regard.  Lorsque vous attirez son attention, accompagnez l'ordre de son nom. Un chien réagit d'avantage à l'intonation qu'aux mots, bien qu'il ait la capacité d'acquérir petit à petit du vocabulaire :  "assis" : les premières fois, montrez-lui en même temps l'attitude corporelle correspondant au mot. Non pas en vous asseyant en démonstration sur l'arrière-train , mais en lui appuyant sur le bas des reins en maintenant de l'autre main sa tête en hauteur afin qu'il comprenne. Lorsqu'il est assis, félicitez-le en mentionnant son nom et dites "c'est bien!", ou "brave toutou!" par exemple, et caressez-le : la main de son maître est la meilleure communication, et une caresse est la plus douce récompense.  "couché" : utilisez la même technique. Cette fois, retirez ses pattes avant en l'asseyant pour obtenir la bonne posture. Profitez des instants où il se couche naturellement pour lui dire l'ordre correspondant afin qu'il assimile rapidement le lien entre le mot "couché" et l'attitude corporelle correspondante. N'oubliez pas de le féliciter et le récompenser, tout en l'appelant par son nom.  "non" : correspond à une interdiction, il doit être catégorique et prononcé d'une voix ferme.

Léducation du Golden

Le fait de posséder un chien vous engage pour une période variant de 10 à 15 ans, aussi ne faut-il pas prendre cette décision à la légère.  Il faut en premier lieu bien choisir la race qui conviendra à votre façon de vivre. Tenez compte entre autres de votre emploi du temps, de votre cercle familial et… des possibilités de votre logement.   Soyez ensuite conscient qu'un chien est une entité à part entière, avec son patrimoine génétique, ses instincts, ses particularités physiologiques, physiques et intellectuelles qu'il convient de connaître. Le comprendre, c'est la meilleure façon de l'aider à s'adapter à son nouvel environnement. Ce sera votre responsabilité de "maître".  L'éducation, à ne pas confondre avec le dressage, doit commencer dès l'arrivée de votre nouveau compagnon à la maison. C'est en effet dans les premiers mois qu'un chien est le plus réceptif. Un bon apprentissage des règles de société sera le gage d'un équilibre futur et d'un épanouissement dont vous tirerez les plus grandes satisfactions.
Voir la page les jouets pour éduquer Voir la page les jouets pour éduquer
Le site  sur le Golden Retriever le mieux classé par Google

Le tempérament du Golden

Le tempérament aimable, affectueux, très doux et fiable du Golden Retriever fait de lui un chien très populaire dans le monde entier. C'est un très bon chien de famille, car il est facile à entraîner et il aime jouer avec les enfants. Il peut être aussi un bon chien de garde pour sa famille. Doué d'une mémoire exceptionnelle, il est très facile à dresser. Ce bel animal a gagné bien des prix en participant à des expositions canines et à des concours d'obéissance. Le Golden Retriever est utilisé aussi comme chien d'aveugle. Grâce à son excellent odorat, ce chien a gardé ses instincts de chasseur, il est un très bon rapporteur de gibier. Il aime l'eau, donc il est recherché pour la chasse sur les lacs ou sur les rivières. Ce chien actif et enjoué a besoin de l'exercice quotidiennement. Pour garder un poil brillant, un brossage régulier est nécessaire.

 Porter un chiot

Évitez de prendre votre chiot à tous moments et n'importe comment. Un jeune chien doit beaucoup dormir aussi ne le dérangez pas sans cesse. S'il est disposé à jouer, vous pouvez le saisir mais sans l'attraper par les pattes, il est très fragile et vous risqueriez de lui faire mal!  Pour le porter, passez un bras entre les 2 pattes avant du chiot et, avec l'autre bras, maintenez son corps contre vous. Ainsi il se sent en sécurité; car un chiot déteste sentir le vide au-dessous lui et s'il se débat vous allez le blesser.  En revanche, on peut prendre un chiot ou de petite taille par la peau du cou sans qu'il en souffre. C'est le mode de transport adopté par les chiennes.

 Jeux (bon chien...!)

C'est lorsque vous le décidez et non quand il le demande. Même en jouant, l'homme reste le dominant. En jouant avec une corde à noeuds: si chacun tire dessus de son côté, vous ne devez jamais céder à lafin. Même si c'est pour lui redonner quelques instants plus tard.  S'il commence à s'énerver, à partir de tous côtés et à mordre même légèrement:le réprimander et cesser le jeu (lui mordre l'oreille si nécessaire!).

Le Golden et l'eau

Il n'existe aucun problème particulier pour habituer un Golden à l'eau.Ilsuffit de commencer quand il est encore jeune,après ses rapels de vaccination,en le conduisant par exemple sur les bords d'un lac ou d'une rivière tranquille avec d'autres chiens aguerris.Vous verrez que votre chiot se jettera immédiatement dans l'eau avec joie, en raison de son attirance innée pour cet élément.  S'il hésite et semble éprouver une certaine crainte, vous pouvez entrer dans l'eau et l'appeler, ou encore l'encourager en lui lançant un morceau de bois vers le bord de la rivère.  En cas de dificultés,vous pouvez être accompagné d'un chien adulte qui n'a pas peur et qui se jette sans hésiter à l'eau.Vous constaterez alors que votre chiot le suit joyeusement..  Il ne faut jamais forcer ou pousser un chien à entrer dans l'eau, parce- que cela pourrait l'effrayer définitivement.

Arrête de faire pipi partout

Sortir le chien souvent au moins au début: les meilleurs moments sont après les repas et après les périodes de repos.  -S'il fait ses besoins dehors, en votre présence, féliciter chaleureusement,au besoin donner une friandise et ne pas interrompre la promenade aussitôt afin qu'il n'associe pas l'impression désagréable pour lui, d'interruption de la promenade avec le pipi qu'il vient de faire. - A l'intérieur:  Si vous surprenez le chien en train de faire, le saisir vivement par la peau du cou en montrant votre mécontentement, le sortir immédiatement.  Si vous trouvez seulement le résultat, sans avoir pris le chien en flagrant délit: ne rien dire, ne pas montrer votre mécontentement et surtout nettoyer hors de la présence du chiot en évitant les produits javellisés et ammoniaques.

Un peu de psychologie canine appliquée au Golden

 Un peu de psychologie canine appliquée au Golden  Contrairement à une idée trop répandue, le chien n'a aucune notion du Bien et du Mal. Quoi que vous fassiez, renoncez à tenter de la lui inculquer, vous perdriez votre temps et le rendriez très malheureux. Bien qu'étant l'un des chiens les plus intelligents et les plus faciles à éduquer, le Golden n'échappe pas à la règle.     Son système de raisonnement se bornera toujours à classifier une série d'actions en fonction soit du plaisir qu'elles vous apportent, soit du mécontentement qu'elles semblent déclencher chez vous.     Votre Golden, éduqué avec souplesse et en douceur, cherchera à vous satisfaire et y prendra lui-même plaisir. Cependant, lui ayant interdit une action pour lui naturelle, ne soyez pas surpris si, respectant votre souhait de ne pas l'accomplir en votre présence, il l'exécute dès que vous avez le dos tourné.     Il est possible d'inhiber un comportement chez un Golden. Il est impossible de lui demander de juger de l'opportunité d'accomplir une action, en fonction de vos propres critères d'appréciation. C'est pourquoi il ne faut jamais punir un chien une fois la "faute" passée, mais au moment même où il la commet.     Si vous découvrez à votre retour du travail, ce que vous appelez une bêtise, mais qu'il considère sans doute comme un jeu, respirez une bonne fois, et remettez de l'ordre, hors la présence du "fautif". Vous tenterez la prochaine fois de le prendre sur le fait.     Enfin, ne frappez jamais un Golden. Ce chien est très souple et très attentif à votre comportement. Le gronder à voix haute est tout à fait suffisant. Lui porter des coups serait s'exposer à la réaction de défense d'un chien qui, s'étant soumis, se sentirait en danger face au non-respect des règles régissant les rapports dominant/dominé.      A l'origine chien de rapport ( d'où son nom) et non de chasse stricto-sensu, le Golden a été notamment sélectionné sur l'aptitude à demeurer aux pieds de son maître quoi qu'il puisse se passer alentour. Bien éduqué, il ne poursuit ni les pigeons, ni les chats et point n'est besoin de hurler après lui ou de se monter brutal pour y parvenir.  

A Table

Les aliments industriels (croquettes) sont de beaucoup supérieurs en qualité à quoique ce soit d'autre.  -Nourrir votre chiot au début 2 fois par jour. Lui donner sa gamelle après votre propre repas (Le dominant de la meute mange le premier !). Si en maxi1/2 heure le repas n'est pas consommé même partiellement, retirer lui la gamelle pour éviter le grignotage entre les repas.  -Ne tolérer jamais le museau du chien à hauteur de votre assiette (hygiène) ni le vol de nourriture sur la table: sanctionner si on prend le chien sur le fait en lui parlant sur un ton ferme.
 Le Golden et les autres animaux Le Golden est un chien calme, au caractère franc, qui s'accommode généralement au mieux de la compagnie des autres animaux : chiens, chat et pourquoi pas  lapins, poules ou perroquets?     J'ai connu un Golden qui sortait et rentrait fièrement, matin et soir, la volaille au poulailler. Il s'acquittait fort bien de sa tache et protégeait tout aussi bien les  volatiles, laissés en liberté dans la cour de la ferme.     Il n'y a là aucun secret. Il faut simplement, comme nous l'avons déjà dit, laisser la mère éduquer sa portée, avant de la lui retirer. Il faut également laisser le  chiot, dès que possible, en présence d'autres chiens, jeunes et adultes. Leurs jeux feront plus pour son éducation, que l'application des meilleurs conseils du  monde à un chien que vous ne laisseriez jamais en contact avec ses congénères.     Souvenez-vous, cependant, qu'un chien peut se montrer agressif s'il a peur d'un animal manifestement trop entreprenant ou de taille trop imposante, s'il se  sent acculé ou cerné par d'autres chiens. Il peut également se sentir en danger s'il se retrouve entouré par des humains qui lui donneraient l'impression  d'entraver sa fuite devant un chien jugé menaçant. Nous revenons ici sur la notion "d'espace de fuite", tout à fait indispensable lors de jeux entre chiens. Un  chiot, au comportement stable avec ses congénères, conservera le même type de rapport, une fois l'étonnement ou la curiosité passés, avec tout autre animal  (cheval, veau, et même cochon...)  Et les chats me direz-vous? Un chiot et un chaton élevés ensemble vont développer un langage commun, qui sera le fruit de leur propre expérience de jeux. Le  problème entre un chien et un chat adultes, c'est que leur mode comportemental est différent. L'appel au jeu de l'un est considéré comme une agression par  l'autre. De même, une attitude d'apaisement pourra être interprété comme une menace, ou pire une provocation. C'est pour cela que votre Golden peut être  l'ami de votre chat et de celui de vos parents, tout en vous donnant l'impression de détester ceux de votre voisin...
Le Site des Amis du Golden Tout Sur le Golden Retriever.com
© ©{Copyright (C) 2015/2020.Mignier Eric. Tous droits réservés}

Le tempérament du Golden

Le tempérament aimable, affectueux, très doux et fiable du Golden Retriever fait de lui un chien très populaire dans le monde entier. C'est un très bon chien de famille, car il est facile à entraîner et il aime jouer avec les enfants. Il peut être aussi un bon chien de garde pour sa famille. Doué d'une mémoire exceptionnelle, il est très facile à dresser. Ce bel animal a gagné bien des prix en participant à des expositions canines et à des concours d'obéissance. Le Golden Retriever est utilisé aussi comme chien d'aveugle. Grâce à son excellent odorat, ce chien a gardé ses instincts de chasseur, il est un très bon rapporteur de gibier. Il aime l'eau, donc il est recherché pour la chasse sur les lacs ou sur les rivières. Ce chien actif et enjoué a besoin de l'exercice quotidiennement. Pour garder un poil brillant, un brossage régulier est nécessaire.

Le Golden et l'eau

Il n'existe aucun problème particulier pour habituer un Golden à l'eau.Ilsuffit de commencer quand il est encore jeune,après ses rapels de vaccination,en le conduisant par exemple sur les bords d'un lac ou d'une rivière tranquille avec d'autres chiens aguerris.Vous verrez que votre chiot se jettera immédiatement dans l'eau avec joie, en raison de son attirance innée pour cet élément.  S'il hésite et semble éprouver une certaine crainte, vous pouvez entrer dans l'eau et l'appeler, ou encore l'encourager en lui lançant un morceau de bois vers le bord de la rivère.  En cas de dificultés,vous pouvez être accompagné d'un chien adulte qui n'a pas peur et qui se jette sans hésiter à l'eau.Vous constaterez alors que votre chiot le suit joyeusement..  Il ne faut jamais forcer ou pousser un chien à entrer dans l'eau, parce-que cela pourrait l'effrayer définitivement.

Education des enfants

Attention un chiot grandit vite ! Le respect de certaines règles élémentaires vous évitera des conséquences fâcheuses (morsures)...  Apprendre à l’enfant à ne pas déranger le chien qui dort ou qui mange  Lui apprendre à ne pas fixer le chien du regard  Lui apprendre à ne pas se précipiter vers lui ou à le quitter en courant  Lui interdire de “martyriser” le chien  Lui interdire d’étreindre son compagnon  Ne pas le laisser sans surveillance avec le chien     Et n’oubliez jamais : l’éducation du chien commence par celle du maître !

Socialisation

-Dès les premières vaccinations, prendre le chien en promenade avec vous, pour qu'il découvre le monde extérieur, les voitures, les humains, les autres chiens.  -rappel : toujours avec le sourire, même s'il n'obéit pas de suite. Pour commencer, intéresser son retour avec des croquettes dans la main et des caresses puis progressivement abandonner les croquettes pour garder lescaresses.  Après quelques essais, il risque de ne plus revenir  Dans ce cas: - abandonner quelques instants les rappels en faisant semblant de ne plus s'intéresser à lui et renouveler.

Lui apprendre la propreté

 Lui apprendre la propreté  L'éducation du chiot commence dès sa naissance, avec le sevrage : sa mère cesse l'allaitement et lui apprend à garder propre son nid. L'apprentissage de la propreté doit se faire ensuite dans l'environnement humain.  Sortez-le fréquemment et régulièrement (surtout après les repas) afin d'éviter que votre chiot ne s'oublie n'importe où.  Normalement, un chiot ne souille pas sa couche, à moins qu'il ne soit malade. La punition n'accélère pas l'apprentissage de la propreté. S'il s'est égaré, rien ne sert de lui mettre le nez dedans, le chiot ne comprend pas ce geste. Pour le réprimander, secouez-le par la peau du cou et grondez-le d'une voix ferme.  Armez-vous de patience et s'il persiste à souiller votre tapis, vous pouvez essayer d'utiliser des vieux journaux en les disposant de façon à ce qu'il se rapprochent progressivement de l'extérieur. Veillez à ne pas trop prolonger ce stade de l'apprentissage car votre chiot pourrait s'imaginer qu'il doit faire ses besoins exclusivement sur des journaux!  Quand il a enfin compris qu'il devait se soulager dehors, il faut ensuite lui apprendre à utiliser les caniveaux et les aires destinées aux chiens. Pour cela, il va falloir lui faire accepter le port de la laisse...  
Le fait de posséder un chien vous engage pour une période variant de 10 à 15 ans, aussi ne faut-il pas prendre cette décision à la légère.  Il faut en premier lieu bien choisir la race qui conviendra à votre façon de vivre. Tenez compte entre autres de votre emploi du temps, de votre cercle familial et… des possibilités de votre logement.  Nos fiches descriptives, dans la rubrique "Races", vous aideront en cela.  Soyez ensuite conscient qu'un chien est une entité à part entière, avec son patrimoine génétique, ses instincts, ses particularités physiologiques, physiques et intellectuelles qu'il convient de connaître. Le comprendre, c'est la meilleure façon de l'aider à s'adapter à son nouvel environnement. Ce sera votre responsabilité de "maître".  L'éducation, à ne pas confondre avec le dressage, doit commencer dès l'arrivée de votre nouveau compagnon à la maison. C'est en effet dans les premiers mois qu'un chien est le plus réceptif. Un bon apprentissage des règles de société sera le gage d'un équilibre futur et d'un épanouissement dont vous tirerez les plus grandes satisfactions.
L’éducation