Le Site des Amis du Golden Tout Sur le Golden Retriever.com
©{Copyright (C) 2015/2020.Mignier Éric. Tous droits réservés}
Le site  sur le Golden Retriever le mieux classé par Google

Comportements désagréables

La chasse

N'oublions pas que le chien descend du loup et qu'il lui reste, de ce canidé sauvage, quelques comportements désagréables en société.  C'est le cas de la chasse. Certains ne s'en plaignent pas, comme les chasseurs (à condition que le chien s'attaque bien à ce qu'il faut!) mais d'autres, les personnes comme vous et moi qui souhaitent un chien agréable à la maison et se comportant bien avec les animaux du voisinage, détestent ce comportemet de s'attaquer: Aux poules du voisin, au chat de la mère Jeanne, au petit chien-chien à sa mèmère de la voisine, ou même quelques fois, c'est mon cas, à des animaux sauvages trop mignons pour être attaquer (et qui ne se mange pas en plus!): Martres, fouines, belettes, écureuils, etc... Mais bien plus désagréable est le fait que le chien attaque ce qu'il considère comme une proie: un enfant par exemple.  Le chien chasse s'il y a un excitant tel un cri de la "proie"... Exemple: une meute de chien attaque deux enfants qui courent, l'un deux tombe et s'évanouit car il s'est cogné la tête, l'autre enfant continue. Les chiens ne feront même pas attention à l'enfant qui est tombé mais poursuivront celui qui court et crie...
Les Souillures Pour cette partie, si votre chiot n'est pas propre, revoyez la partie où je parle de l'éducation de la propreté.  Enfin, pour les personnes possèdant un chien qui souille par peur ou soumission, il suffit de ne prêter aucune attention au chien pendant plus d'une demi-heure (pas d'engueulade, pas de regard, etc). Pour les souillures par marquage, il suffit d'utiliser un répulsif... Le poivre fonctionne très bien dans ce cas-ci!

La coprophagie

La coprophagie est l'ingestion de matière fécale. Combien de fois mon chien est revenu puant, son pelage couvert d'excréments et combien de fois en nous promenant a-t-il ingérer des excréments de chiens, chiennes et même de cheval.  Il arrive aussi au chien d'être nécrophage (manger des carcasses d'animaux morts) et même de remanger ses propres régurgitations (ses vomissements, ...). On montre que les Dingos (chiens sauvages d'Australie) maintiennent les campements aborigènes propres de tout déchet. Le chien est donc, d'instinct, prédisposé à la coprophagie. Il peut aussi arriver, assez souvent d'ailleurs, que le chien apprend à être coprophage à cause de sa mauvaise éducation.  Exemple: un chien souille le sol de la maison, les maîtres l'attrape et lui mettent le nez dans ses souillures et il va se ramasser une bonne engueulade. Le chien n'associera pas son acte à la punition mais bien la situation. Il va donc comprendre qu'il ne peut plus faire à CETTE ENDROIT LA, mais ailleurs, il peut! Cela ne l'empechera donc pas de souiller... Par après, il risque de comprendre que c'est la situation en elle-même qui est répudié et la seule façon de ne pas se faire punir sera de faire disparaître les "indices" en les ingérant.  Autre problème: lorsque l'animal est nourri avec des aliments industriels, les additifs qui augmentent le goût s'éliminent inchangés dans les selles donnant à celles-ci l'odeur de l'ailiment lui-même. Ce type de problème est encore plus fréquent lorsqu'un chien est en présence d'un chat nourrit avec des boîtes d'aliments industriels (mon chien en est un bon exemple, il lui arrivait assez souvent de mettre sa gueule dans la litière de mon chat pour en ingérer les excréments).  Une ration riche en amidon ou sucre favorise aussi la coprophagie alors qu'une ration ration riche en protéines et en lipides semblent prévenir ce comportement.  La coprophagie peut devenir une habitude alors comment s'en débarasser? Une solution existe: Il faut savoir punir son chien SUR LE FAIT!

La destruction

Mon chien détruit car il veut se venger d'une punition que je lui ai donnée!"  Le chien n'a pas l'âge d'un enfant de 6 ans, comment pourrait-il être mesquin, pervers ou sadique alors qu'il n'est même pas rationnel? Sortez-vous cette idée de la tête! Le chien détruit car ce comportement lui est favorable, il ne cherche pas à vous faire du tort mais à se faire du bien! S'il détruit c'est qu'il en tire un bénéfice... Quel bénéfice? Une activité c'est mieux que l'ennui! Une agression dirigée c'est mieux que de s'auto-mutiler ou d'agresser son maître! De plus, cela lui permet d'obtenir une certaine attention.  Le chien destructeur se divise en trois groupes:      A:Problème récent chez un chien équilibré (il faudra envisager une rééducation);     B: Problème récent chez un chien anxieux (rééducation + médicaments car à la base de ce problme se trouve une pathologie psychique);  C. Problème ancien (rééducation + médicaments car à la base de ce problème se trouve une formation d'une habitude)  Pour rééduquer, encore une seule solution, il faut punir le chien SUR LE FAIT et non après; celui lui retirera la satisfaction qu'il éprouve lors de la destruction
Ne riez pas... il peut arriver que nos toutous, qui ne comprennent pas bien notre monde trop "humain", réagissent comme une personne anxieuse, dépressive,... Ce phénomène de stress est bien connu chez les humains aujourd'hui et il fait partie intégrante de notre monde moderne. Mais chez le chien, ce phénomène est aussi présent... Mettez-vous seulement à sa place... Imaginez-vous au milieu d'individus totalement diffèrents morphologiquement et de caractère (et donc de morale!)... Croyez-vous que vous tiendrez le coup? Tout en sachant que vous ne comprenez que très peu le langage de ces individus et que vous ne pouvez vous exprimer comme vous le souhaitez... Par peur de défier leur logique ou même, comportement typiquement humain, de décevoir la personne supérieure de la hiérarchie... Pourtant, on s'attache à dire que le chien est le meilleur ami de l'homme, je ne défierais pas ce dire puisqu'il est plus facile de parler à une personne qui, elle, ne répond pas et donc, ne nous contredira pas! Pour le chien, vous n'êtes pas un ami, mais un supérieur hiérarchique... Bien que dans sa conception de "supérieur" soit totalement diffèrente de la nôtre sur un point: pour le chien, ce supérieur est celui qui aime, et que l'on aime, et qui montre sa tendresse comme son mécontentement! Chez nous, le supérieur est celui à qui nous devons obéir par respect ou logique, un point c'est tout!

La dépression

 Ce qui mène vers l'anxiété:

Il existe divers exemples qui mène vers l'anxiété chez le chien et il suffit de peu pour rendre un animal anxieux: coup de tonnerre, pètards, peur d'un passant, examen chez un vétérinaire, internement dans une SPA, isolement, retour de vacances,...  Les chiens réagissent à ce stress par différents moyens: Fuite, tremblement, ronger des ongles, tourner en rond, se figer, regarde inquiet, attaque, se raidir, grognement, urine, vidage des glandes anales, morsure, aboiement, hurlement, destruction, souillure, refus de nourriture, tristesse,...  Ces exemples montrent une réaction à un stress à un environnement perturbant pour le chien. Certains changeront de comportements, d'autres présenteront des problèmes physiques. Ces chiens-là souffrent de craintes, de peur, d'anxiété, de phobie...  La crainte: Un chien qui réagit par crainte adopte une réaction émotionnelle modérée et une réaction comportementale adaptive et efficace: Fuite, évitement, intimidation, ... En fait, le chien craintif fuit et évite le stimulis qui le rend ou l'a déjà rendu nerveux et qu'il croit être dangereux. L'échappement lui permet de conserver un certain équilibre émotionnel. Sa réaction est donc efficace et lui évite une souffrance psychique. Il n'y a donc aucune séquelle à ce genre de réaction. Malgré que le chien se bloque contre ce stimulis, cela n'influence pas ses facultés d'apprentissage. Ce stimulis peut être de différente nature: bruit, personne, voiture, chat, etc.  La peur: Suite à une situation de détresse (agression sans la possibilité de réaction comportementale efficace), le chien présente une réaction organique et, soit un inhibition accompagnée d'activités substitutives, soit une réaction critique (agressivité par peur)... Etant donné que le chien ne sait pas échapper à cette agression, il choisira d'autres réactions comportementales:      Inhibition: le chien fait le mort... Il adopte une posture de soumission... Une inhibition, par peur peut-être, telle que le chien acceptera sans contrainte les positions auxquelles on le force (catalepsie). Certains cas peuvent devenir graves au point de simuler réellement une paralysie ou une perte de sensibilité lors de l'étude des réflexes neurologiques.  L'inhibition motrice s'accompagne, elle, d'autres comportement: prise d'aliments, de boisson, toilette du poil... Ceci peut provoquer des anorexies (arrêt alimentaire), des adipsies (arrêt de boire) et l'absence du comportement de toilette conduit à des problèmes de peau.      Activités substitutives (ou de déplacements): elles apparaissent lors de conflit, de stress ou de frustration. Les plus fréquentes sont: la polyphagie (augmentation de l'appétit) conduisant à l'obésité, la polydipsie (augmentation de la soif) ou potomanie et les lésions cutanées lors de lèchages exagérés avec rongement des ongles (onychophagie) et lèchage du pelage (trichotillomanie). Grâce à ses activités, le chien s'évite de souffrir!      L'agressivité par peur: c'est le cas du chien qui ne peut pas fuir devant une agression réelle ou imaginaire. Dans ce cas, le problème est d'ordre psychiatrique.      Phobie: c'est une réaction de peur face à un stimulis qui n'est pas en elle-même une agression. Dans le développement des phobies, un des grands responsables est le manque de sociabilisation et d'habituation sensorielle du chien lors de la période critique de 3 semaines à 3 mois. L'autre élément responsable est l'apprentissage à partir d'un stress initial. La phobie s'accompagne de toutes les réactions comportementales et physiques de la peur.

 Les anxiétés les plus courantes:

Les peurs et phobie du bruit (orage, feux d'artifice, pètard, coups de feu, ...)  Le chien réagira de diffèrentes façons: aboiements, fuite vers un endroit où le bruit s'entend moins, ...  La technique thérapeutique conseillée est une désensibilisation, il existe deux méthodes:  (1) On habitue le chien à des bruits d'intensité croissante (grâce à un magnétophone par exemple) et pendant qu'il prête une attention particulière à autre chose que ce bruit: repas, jeu, etc. Dés que le chien réagit par peur, on diminue le son et augmente progressivement jusqu'à ce que le son soit d'intensité égale au stimulis.  (2) On diminue la sensibilité accoustique du chien par des médicaments spécifiques. On réduit les doses jusq'à ce que le chien ne présente plus aucune peur au bruit stressant.  Anorexie mentale ou psychogène  Elle est souvent due au retour de vacances et de cette perte d'un climat réjouissant ou des changements dans la famille (décès, naissance). Elle s'apparente à une dépression réactionnelle. Inhibition de la locomotion et de l'appétit (anorexie), il existe parfaois d'autres réactions comme le lèchage des pattes et le rongement des ongles.  Anxiété de déritualisation  Un chien s'accoutume à un certain climat, celui de son maître. Ici, nous parlons du placement dans une SPA ou du changement de maître. Il peut se développer (en fait, dans les 2/3 des cas, ce qui est relativement élevé) une anxiété intermittente avec le plus souvent une agressivité par peur, l'anxiété s'accompagnant d'inhibition. Il faut donc, ici, tenter de récupérer les anciens rituels ou en installer de nouveaux. Sources: Dr J. Dehasse, Dr C. DeBuyser, "Mon chien est d'une humeur... de chien", ed. Vander, 1998SCC
Le Site des Amis du Golden Tout Sur le Golden Retriever.com
© ©{Copyright (C) 2015/2020.Mignier Eric. Tous droits réservés}

Comportements désagréables

La chasse

N'oublions pas que le chien descend du loup et qu'il lui reste, de ce canidé sauvage, quelques comportements désagréables en société.  C'est le cas de la chasse. Certains ne s'en plaignent pas, comme les chasseurs (à condition que le chien s'attaque bien à ce qu'il faut!) mais d'autres, les personnes comme vous et moi qui souhaitent un chien agréable à la maison et se comportant bien avec les animaux du voisinage, détestent ce comportemet de s'attaquer: Aux poules du voisin, au chat de la mère Jeanne, au petit chien-chien à sa mèmère de la voisine, ou même quelques fois, c'est mon cas, à des animaux sauvages trop mignons pour être attaquer (et qui ne se mange pas en plus!): Martres, fouines, belettes, écureuils, etc... Mais bien plus désagréable est le fait que le chien attaque ce qu'il considère comme une proie: un enfant par exemple.  Le chien chasse s'il y a un excitant tel un cri de la "proie"... Exemple: une meute de chien attaque deux enfants qui courent, l'un deux tombe et s'évanouit car il s'est cogné la tête, l'autre enfant continue. Les chiens ne feront même pas attention à l'enfant qui est tombé mais poursuivront celui qui court et crie...
Les Souillures Pour cette partie, si votre chiot n'est pas propre, revoyez la partie où je parle de l'éducation de la propreté.  Enfin, pour les personnes possèdant un chien qui souille par peur ou soumission, il suffit de ne prêter aucune attention au chien pendant plus d'une demi-heure (pas d'engueulade, pas de regard, etc). Pour les souillures par marquage, il suffit d'utiliser un répulsif... Le poivre fonctionne très bien dans ce cas-ci!

La coprophagie

La coprophagie est l'ingestion de matière fécale. Combien de fois mon chien est revenu puant, son pelage couvert d'excréments et combien de fois en nous promenant a-t-il ingérer des excréments de chiens, chiennes et même de cheval.  Il arrive aussi au chien d'être nécrophage (manger des carcasses d'animaux morts) et même de remanger ses propres régurgitations (ses vomissements, ...). On montre que les Dingos (chiens sauvages d'Australie) maintiennent les campements aborigènes propres de tout déchet. Le chien est donc, d'instinct, prédisposé à la coprophagie. Il peut aussi arriver, assez souvent d'ailleurs, que le chien apprend à être coprophage à cause de sa mauvaise éducation.  Exemple: un chien souille le sol de la maison, les maîtres l'attrape et lui mettent le nez dans ses souillures et il va se ramasser une bonne engueulade. Le chien n'associera pas son acte à la punition mais bien la situation. Il va donc comprendre qu'il ne peut plus faire à CETTE ENDROIT LA, mais ailleurs, il peut! Cela ne l'empechera donc pas de souiller... Par après, il risque de comprendre que c'est la situation en elle-même qui est répudié et la seule façon de ne pas se faire punir sera de faire disparaître les "indices" en les ingérant.  Autre problème: lorsque l'animal est nourri avec des aliments industriels, les additifs qui augmentent le goût s'éliminent inchangés dans les selles donnant à celles-ci l'odeur de l'ailiment lui-même. Ce type de problème est encore plus fréquent lorsqu'un chien est en présence d'un chat nourrit avec des boîtes d'aliments industriels (mon chien en est un bon exemple, il lui arrivait assez souvent de mettre sa gueule dans la litière de mon chat pour en ingérer les excréments).  Une ration riche en amidon ou sucre favorise aussi la coprophagie alors qu'une ration ration riche en protéines et en lipides semblent prévenir ce comportement.  La coprophagie peut devenir une habitude alors comment s'en débarasser? Une solution existe: Il faut savoir punir son chien SUR LE FAIT!

La destruction

Mon chien détruit car il veut se venger d'une punition que je lui ai donnée!"  Le chien n'a pas l'âge d'un enfant de 6 ans, comment pourrait-il être mesquin, pervers ou sadique alors qu'il n'est même pas rationnel? Sortez-vous cette idée de la tête! Le chien détruit car ce comportement lui est favorable, il ne cherche pas à vous faire du tort mais à se faire du bien! S'il détruit c'est qu'il en tire un bénéfice... Quel bénéfice? Une activité c'est mieux que l'ennui! Une agression dirigée c'est mieux que de s'auto-mutiler ou d'agresser son maître! De plus, cela lui permet d'obtenir une certaine attention.  Le chien destructeur se divise en trois groupes:      A:Problème récent chez un chien équilibré (il faudra envisager une rééducation);     B: Problème récent chez un chien anxieux (rééducation + médicaments car à la base de ce problme se trouve une pathologie psychique);  C. Problème ancien (rééducation + médicaments car à la base de ce problème se trouve une formation d'une habitude)  Pour rééduquer, encore une seule solution, il faut punir le chien SUR LE FAIT et non après; celui lui retirera la satisfaction qu'il éprouve lors de la destruction